AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour, Invité ! Aujourd'hui nous sommes le Jeu 26 Avr, le forum fête ses 1053 jours. Bienvenue à notre dernier inscrit, Kishi !

Partagez | 
 

 → Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Narrateur de LP
PNJ Administration
Messages : 75
Date d'inscription : 08/06/2015

Mon hurlement
Âme sœur : Le Renard
Niveau: 10
Avancée niveau:
9/9  (9/9)
MessageSujet: → Le Contexte   Lun 8 Juin - 21:38




l'histoire de lp.




Naaman et Saakis. Le Yin et le Yang. Les messagers respectifs des cieux et des enfers. Deux frères quasiment immortels que tout oppose, se livrant une guerre sans merci depuis des milliers d'années maintenant. L'un des deux périra sous les coups de son jumeau. Mais lequel ? La lumière triomphera-t-elle sur le chaos, ou est-ce que le monde sera plongé dans l'obscurité jusqu'à la fin des temps ? C'est le dernier mystère que renferme la Prophétie des Deux. Mais comme tu me sembles encore étranger à cette contrée, je vais reprendre mon récit au tout début, mon enfant.

I. DEPUIS LE DÉBUT.
Il y avait deux loups. Deux loups extrêmement puissants de par leur caractère et leurs convictions. Un mâle et une femelle, Kaandor et Kaalice. Kaandor était un grand loup d'une noirceur se rapprochant au plumage d'un corbeau et aux yeux aussi rouges que le sang qu'il faisait couler de ses victimes. Il était un dominant par nature, un conquérant. Toujours droit et bien portant, sa masse musculaire en impressionnait plus d'un. C'était un loup violent qui s'était construit une réputation de sanglant et que personne n'osait s'approcher tant son aura était repoussante. Il était ivre de violence et se battait dès qu'il en avait l'occasion. A l'inverse, Kaalice était d'une toute autre nature. D'un blanc aussi éclatant que la lumière qui émanait des étoiles, sa fourrure était toujours très propre et soignée. Son âme aussi pure que son cœur, elle était très souvent comparée à un ange. Plus généreux qu'elle ? Cela n'existait pas. C'était à elle seule la sagesse en un être surnaturel et on pouvait voir toute l'intelligence et la bonté qu'elle renfermait rien qu'en plongeant le regard dans ses yeux bleus brillants. Il est difficile de croire que ces deux créatures opposées représentaient un couple, pourtant c'était le cas. On dit que les contraires s'attirent, je suppose que c'est l'unique explication à leur amour passé. Kaalice était la rédemption de Kaandor, et Kaandor la puissance de Kaalice. C'est ce qui faisait marcher le couple. Mais tous deux étaient encore étrangers à la Prophétie, tout comme toi pour le moment. Ils ignoraient encore la suite de leur récit, ou du moins la suite du récit de leurs fils. Le futur n'est pas chose à être sue prématurément.


II. LES JUMEAUX.
Une nuit où les étoiles scintillaient comme jamais dans le ciel, Kaalice s'allongea dans l'herbe fraîche sous la douce lumière de la lune. Cette nuit pouvait sembler banale, pourtant ce n'était pas le cas. Toutes les créatures l'ignoraient, mais lors de cette fameuse nuit tous les astres étaient parfaitement alignés. C'est un phénomène extrêmement rare comme tu dois t'en douter. Est-ce que c'est à l'origine de la suite du récit ? Moi même je ne saurais répondre à cette question. Mais je suppose qu'on ne devrait pas exclure cette hypothèse parce que c'est à ce moment là que naquirent deux jumeaux, fruits de l'amour entre Kaandor et Kaalice : Naaman et Saakis. Naaman possédait le pelage et les yeux de sa mère, tandis que Saakis avait lui aussi emprunté les couleurs de l'un de ses parents : son père. Mais ses yeux rouges brillaient bien plus encore que ceux de Kaandor.


III. UNE JEUNESSE COMPLIQUÉE.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Naaman et Saakis n'ont pas toujours été des ennemis. En fait, lorsqu'ils n'étaient que des enfants innocents, ils étaient extrêmement proches. Comme n'importe quel louveteau à cet âge, ils étaient curieux et touchaient à tout. Très petits et ignorant encore la valeur de la vie, ils étaient de grands aventuriers et commençaient déjà à développer une force incroyable pour des loups de leur âge. Connaissant la puissance redoutable dont pouvait faire preuve leur père, personne ne leur aurait fait de mal. La vie rêvée pour deux loupiots comme eux, n'est-ce pas ?

Pourtant, plus les mois passaient et plus les deux frères s'éloignaient, frôlant chaque fois un peu plus leur grande destinée. Alors qu'avant ils se donnaient mutuellement des conseils pour devenir de grands loups, en grandissant leurs chemins se mirent à diverger. Ils devinrent tellement différents qu'un malaise s'installa entre eux. Avoir un démon comme père et un ange comme mère n'a sans doute pas été très bon pour les jumeaux. Saakis souhaita faire de plus en plus de folies et entraîner son frère dans des aventures sombres et malsaines tandis que Naaman, lui, finit par arrêter de le suivre dans ses quêtes. Finalement les deux ne s'adressèrent pratiquement plus la parole.


IV. LE DRAME.
Un jour, les quatre membres de la famille furent réunis pour ce qui serait la dernière fois.
Kaandor, Kaalice, Naaman et Saakis. L'ambiance était tendue, les parents étaient en conflits depuis quelques jours de la même manière que leurs enfants. Personne ne parlait. Et puis, cela se produisit. Le mal s'infiltra comme une ombre. Soudainement possédé, Kaandor se leva et avant que l'idée de réagir ne vienne à quiconque il bondit sur sa compagne. N'ayant aucune expérience en combat, cette dernière fut tuée sur le coup, devant les yeux des deux jumeaux. Du point de vue de Naaman, ce fut un acte horrible d'un être sanglant qui n'avait aucune place dans sa vie pour l'amour. Il ne méritait pas d'avoir une famille, non, il ne méritait que haine et mépris. Mais dans les yeux de Saakis ce fut, au contraire, un acte héroïque. Il fut très impressionné par la performance de son paternel, même si la victime demeurait impuissante. Son père, ce loup si puissant, se débarrassait enfin de son fardeau. Pour lui, Kaandor ne méritait plus que respect et admiration.

Déçu de sa propre famille et terriblement triste de la perte de la seule personne qui l'avait réellement compris, Naaman passa son chemin et partit enterrer sa mère près d'un ruisseau. C'est alors qu'il comprit qu'il devrait marcher sur les traces de Kaalice, le chemin de la lumière, du bien, là où on ne tuait pas sa compagne sans raison, là où on ne privait pas des fils de leur mère. Quant à Saakis, il prit la route avec Kaandor, dans le côté opposé, sous-entendu le côté de l'obscurité, du mal. Voilà ce qui mit réellement fin à l'histoire de Naaman et de Saakis, les deux frères autrefois si soudés...


V. LA QUÊTE DE NAAMAN.
Le frère blanc ne retourna jamais auprès de son père et de son frère cette nuit là. Il avait traversé le ruisseau où il avait enterré sa mère sans jamais se retourner. La haine avait prouvé qu'elle pouvait naître même dans un cœur aussi pur que celui de Naaman. Cette haine qui était tournée envers les deux seuls rescapés de sa famille. Cette haine qui jamais ne disparut de son âme. Même lorsqu'il conta son histoire à des loups de régions bien éloignées, il haïssait les deux noirs. Même lorsqu'il vantait les mérites d'une vie pure et simple sans animosité, il ne pensait pas tout ce qu'il disait. Mais au fond de lui, il voulait toujours y croire, à cette vie parfaite. Cette vie sans avoir à s'entraîner chaque matin pour être sûr de pouvoir faire face si l'ennemi se présente. Il ne voulait pas faire vivre à ses enfants ce qu'il avait lui-même vécu, c'était hors de question. Mais il voulait toujours montrer l'exemple, monter qu'une vie simple était possible. Certains furent même prêts à le suivre alors qu'ils le connaissaient à peine. Cela lui redonna foi en d'autres loups que lui même et lui montra que les ténèbres n'avaient pas encore gagné, qu'il restait encore une once d'espoir.


VI. L'ASCENSION DE SAAKIS.
Au moment de la séparation, Saakis n'avait pas encore totalement sombré. Sans nouvelles de son frère, il fut pendant plus d'un an le disciple de son père. Celui-ci lui apprit tout ce qu'il savait. Il lui apprit le combat, mais aussi la vie. La principale règle de vie qu'il lui enseigna, jamais il n'aurait cru que ce serait ce qui lui coûterait plus tard la sienne : jamais de pitié. Devenu un loup adulte, grand, beau, fort et cruel, Saakis commença à se créer une réputation. Mais cette dernière était surtout due au fait que ce soit le fils de Kaandor. Certains ignoraient même jusqu'à son nom : c'est ce qui l'irritait le plus. Mais un beau jour, Kaandor n'eut plus rien à apprendre à son fils. Ce dernier remarqua qu'il n'en avait donc plus besoin et décida de lui sauter dessus, sans pitié, comme il l'avait appris. Un combat de titans débuta, ce qui fut très impressionnant d'après la légende. Celui-ci dura longtemps, très longtemps. À la fin, un seul des deux loups d'ébène se releva. Saakis. C'est par cet acte qu'il battit sa propre réputation de sanguinaire. Cette fois, plus aucun doute : il avait véritablement sombré dans le chaos et les ténèbres.


VII. LES DEUX MEUTES
Le destin étant plus fort que tout, la route des deux frères finit par se recroiser sur les terres de leurs enfance. Mais toutes traces du passé s'étaient évaporées. Ils avaient grandi et se haïssaient. L'un avait pris le chemin de la sagesse, l'autre celui de la souffrance. Ils s'installèrent tous deux en ces lieux et fondèrent chacun leur propre meute, ramenant un maximum de loups ralliés à leur cause. Naaman créa les Lightness, constituée de loups bons et organisés, tandis que Saakis créa les Darkness, constituée de loups puissants et mauvais. Petit à petit, leurs meutes grandirent et le combat commença réellement. Combat qui, aujourd'hui encore, ne cesse d'être. Le bien contre le mal, Naaman contre Saakis.


Cette prophétie que je viens de te dévoiler, elle a été trouvée peinte il y a des milliers d'années sur les parois d'une grotte que tu dois maintenant connaître sous le nom de la Grotte Sacrée. Au début, tout le monde a pensé à une grosse blague, personne n'y prêtait attention. Mais petit à petit des sages comme moi se sont mis à l'étudier de plus près, à l'interpréter. C'est ainsi qu'ils se sont rendus compte que tout cela était réel et que la Prophétie était en cours. Mais tu dois savoir que comme toutes les histoires, un jour cette légende prendra fin. Peut-être demain, peut être dans un siècle, on ne sait pas. Cela dit il n'y a qu'un seul moyen pour que la Prophétie ne s'achève : l'un des deux frères mourra des griffes de son frère.

Alors petit ? Quel genre de loup seras-tu à présent ? Quel chemin sera le tien ? Seras-tu un Lightness, un Darkness, ou un vagabond ? Tu es le seul maître de ton destin.





C O D E © W H A T S E R N A M E .



Dernière édition par Pandore le Mer 19 Aoû - 17:30, édité 1 fois (Raison : MaJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naamanetsaakis.forumactif.org
 
→ Le Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Prophétie des Deux :: LES CLEFS DU FORUM :: Guide de survie sur LP-